La musique chez les Huli

Un aspect culturel que je n’ai absolument pas abordé dans mon roman est celui de la musique dans les clans Huli. Même si effectivement la musique n’est pas l’aspect le plus important de la vie de Huli, elle est néanmoins très présente, discrètement il est vrai au quotidien. Quelques instruments sont traditionnellement fabriqués : le tambour qui rythme les danses lors de fêtes ou de cérémonies, la flûte qui accompagne les habits traditionnels de tous les hommes et une sorte de guimbarde taillée dans une lame de bambou. De tous les instruments, la voix reste le plus important, les chants Huli. Ceux-ci sont intense et diversifiés, racontent des histoires, des légendes ou la vie d’une personne. On chante pour célébrer ou pour dire quelque chose simplement.

Bien évidemment, celui que l’on voit et entend le plus est la flûte, il est fréquent que les homes s’assoient pour discuter, la flûte à la main et tirent quelques notes à intervalles réguliers, entre deux idées échangées. Après tous ces mois passés dans la maison des hommes, c’est le soir que les chants s’élèvent le plus ou que les jeunes inventent de nouveaux airs sur une guimbarde. Comme il est relativement difficile d’expliquer la musique, l’écouter sera plus facile :

http://www.youtube.com/watch?v=C3x6D5lrTeQ

roman policier, roman de l’été, polar de l’été,  polar, balance dans les cordes

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s